Aménagement

Dressing, ce qu’il faut savoir avant de le choisir

Qui ne rêve pas d’un dressing pour y ranger ses vêtements, chaussures et autres accessoires, accessibles en un clin d’œil. D’un volume plus ou moins important, son installation relève parfois du casse tête si on ne se pose pas les bonnes questions.

Inspiration - 19 octobre 2017

Quelle que soit la formule à envisager, l’aménagement d’un dressing nécessite d’abord de quantifier ses besoins et d’estimer les coûts pour s’équiper de manière appropriée. L’évaluation des besoins passe nécessairement par un tri serré. Il est inutile de conserver des vêtements que l’on ne portera probablement plus jamais, mais auxquels on est attaché pour des raisons affectives.

1 . Conseils de pros

Avec un dressing, toute chose trouve sa place si chaque centimètre carré est optimisé. S’il n’est pas nécessaire de disposer d’une pièce spécifique pour le rangement des vêtements, une surface minimum de 4m2 est tout de même requise, en tenant compte d’une zone de passage et de station devant les colonnes de rangements de 80 cm de profondeur. De plus, si vous souhaitez vous habiller sur place, prévoyez un espace central de 1m sur 1m20.Sur cette base de 4m2, les solutions ne manquent pas.

2 . Modulables et en kit

Les dressings modulables et/ou prêts à poser représentent une solution économique.  Certains sont extensibles en hauteur ou en largeur pour permettre de s’adapter à la longueur d’un mur. Les rangements livrés en kit s’accompagnent d’accessoires permettant de concevoir un aménagement personnalisé conforme à des besoins précis. Les façades sont généralement optionnelles. Une fois le volume de vêtements évalué, emparez-vous d’une calculatrice pour additionner les éléments d’un modèle modulable ou d’un mètre pour inventorier les possibilités offertes par un dressing prêt à poser (des étagères réglables en hauteur sont indispensables).

3 . Quel budget ?

En fonction des aménagements choisis, le prix du dressing peut énormément.

  • Un investissement minimum:

De nombreux modèles en kit se situent entre 60 et 300 euros. Comptez entre 200 et 400 euros le prix au mètre linéaire. Et entre 400 et 1 000 euros pour un aménagement complet. Dans cette gamme de prix, vous aurez accès à des modèles de dimensions standard, soit 60/80/100 cm de largeur.

  • Un investissement moyen:

Autour de 3 000 euros, il est possible d’aménager une petite pièce d’environ 4m2. Agencée avec des rangements ouverts, c’est à dire sans façades et agrémentés d’étagères coulissantes, de coffres et de tiroirs.

  • Un investissement supérieur:

A partir de 5000 euros, on accède au sur-mesure, où chaque vêtement disposera d’un support spécifique, le plus approprié. Cette solution est optimale, mais attention, les prix grimpent très vite.

4 . Evaluer le volume des vêtements

La première démarche à entreprendre est d’évaluer à la fois ce que le dressing devra contenir et de définir le mode de rangement : sur cintres, sur étagères, dans des tiroirs… Les agencements doivent en effet correspondre à des besoins précis : penderie haute pour les robes et les manteaux, intermédiaire pour les vestes et basse pour les chemises et pantalons. Les tiroirs accueillent les sous-vêtements, les chaussettes et les accessoires. Sur les étagères, on dispose les boîtes, pulls et tee-shirts.

5 . Des références à connaître

Pour être à l’aise dans l’espace qui leur est dédié ; les vêtements nécessitent des rangements aux dimensions adaptées :

  • 60 cm est la profondeur minimale d’un dressing si l’on prévoit d’utiliser des cintres ;
  • 5 à 10 cm est la largeur idéale pour chaque vêtement suspendu sur un cintre ;
  • 1,80 m permet de suspendre des vêtements longs (robes ou manteau par exemple). La tringle s’installe au moins à cette hauteur ;
  • 1,30 m correspond à la hauteur qui convient aux vêtements courts ;
  • 50 cm de hauteur convient à quatorze chemises empilées correctement ou à dis sweat-shirts ;
  • Sur 1 m de longueur, il est possible de placer six manteaux, vingt pantalons ou douze robes, sept à dix chemises, cinq à six vestes, vingt jupes.

6 . Ce qu'il faut retenir

> Se poser les bonnes questions sur l’usage : comment le dressing va-t-il être utilisé ? Qui va s’en servir ? De combien de tiroirs, d’étagères, de cintres ai-je besoin ? Faut-il prévoir un rangement pour les chaussures ?

> Bien déterminer l’emplacement de cet espace dédié aux rangements des vêtements. Où va-t-il se situer ?  Dans une petite pièce ? Dans une suite parentale ? Dans un coin de la chambre ?

> Bien déterminer le budget que vous allez consacrer à cet aménagement. Cela vous a vous aidera à choisir votre modèle.

Pour aller plus loin